Déjà client(e) ? Connectez-vous à votre espace pour passer commande ou suivre le traitement de vos commandes en cours.

Catégories de produits

AccueilBoutiqueArt Militaire, Lithographies, Tableaux - Arts graphiquesCocarde et médaille de conscrit, dans son cadre sous verre, lithographie fin XIX -ème

Cocarde et médaille de conscrit, dans son cadre sous verre, lithographie fin XIX -ème

85,00

Vignette de conscrit, dans son cadre sous verre, comprenant une lithographie, une cocarde à trois bandes de tissus bleu, blanc et rouge, chaque ruban orné de fil d’or. et une médaille fin XIX -ème “république française”  s’inscrivant dans un carré représentant le combat de Fou Tchéou, dans un angle -bataillons scolaire, et dans l’autre -retour au foyer, en son centre   Bon pour le service   106

Imprimerie Pellerin et Cie   Vers 1893  Edition à Epinal.

Dimensions :

Sans cadre/avec cadre 23,50/35 cm x 23,50 cm/35 cm

Œuvre originale : oui
Signature : oui

TBE

Image conscrit 

Le conseil de révision et le tirage au sort étaient deux processus auxquels tout jeune dans sa vingtième année, appelé conscrit,  devait participer. Ils se déroulaient au chef lieu du canton. En 1905 le processus du tirage au sort fut supprimé.

Le Conseil de Révision « révisait » la liste des naissances des communes du canton et évaluait le conscrit physiquement et intellectuellement.

De la période de la Révolution jusqu’en 1905, une procédure de tirage au sort permettait d’affecter à chaque conscrit un numéro justement tiré au sort. Ce numéro permettait d’établir une liste ordonnée servant à appeler les jeunes au service militaire en fonction des besoins de l’armée, Il faut mentionner  que la durée du service militaire au 19 -ème siècle a variée de 7 ans à 2 ans. En 1900 la durée était de 3 ans et en 1914 de 2 ans. Partir au service militaire était une grande affaire pour les familles, mais pour le conscrit il était important d’être « Bon pour le service » pour sa vie future et son mariage éventuel.

A la sortie du lieu, des marchands vendaient les cocardes, rubans, affichettes ou « billet de Tirage au Sort » et pièces souvenirs.

Les cocardes, rubans, billets et pièces souvenirs étaient arborés avec fierté dès que la fête commençait.

Le conseil de Révision et le tirage au sort était de fait un rite de passage de l’adolescence au statut d’adulte.

Les affichettes dessinées sont apparues avec la popularisation de la lithographie vers 1840, surtout grâce à Pellerin à Épinal. Elles représentaient des allégories militaires et patriotiques.

Après 1905, les billets ne portaient que les mentions « Bon pour le service » ou « Bon pour les Filles ».

Informations complémentaires

Informations complémentaires

Epoque

XIXème siècle

Style

Art populaire, Art publicitaire